DIVIDENDES Comment le changement de la structure par âge peut favoriser le développement

English Version




Le dividende démographique est communément défini comme l'accélération de la croissance économique pouvant résulter de l'évolution de la structure d’âge de la population, si des investissements stratégiques sont réalisés en matière de santé, d'éducation, de politique économique et de gouvernance. Cette rubrique Internet élargit le concept de dividende démographique pour projeter quatre secteurs d'avantages potentiels – outre la croissance économique, il décrit les avantages en matière de survie de l'enfant, d'éducation et de stabilité politique. La probabilité qu'un pays réalise des gains substantiels dans chacun de ces quatre secteurs est liée à sa structure par âge.

Cette rubrique explique comment chacun de ces "dividendes" devient plus probable à mesure que les pays progressent dans leur transition démographique d'un taux de fécondité élevé à un taux de fécondité faible. Pour chaque dividende, à mesure que la population d'un pays évolue et atteint un seuil spécifique de structure d'âge, les bénéfices de ce dividende spécifique ont davantage de probabilités d'être réalisés. Les pays ne peuvent atteindre ces seuils sans une baisse substantielle de la fécondité, résultant de l'utilisation accrue de la planification familiale volontaire.

Une meilleure compréhension des avantages potentiels du changement de la structure des âges dans ces quatre secteurs clés du développement permet aux décideurs politiques de canaliser efficacement les investissements dans le planning familial et dans d'autres programmes pour promouvoir une transition démographique et atteindre les objectifs de développement.

DIVIDENDE DE LA SANTÉ

Survie de l'enfant

Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans inférieur ou égal à 25 décès pour 1000 naissances vivantes.

La mortalité infantile est un indicateur fondamental de la santé et du bien-être des enfants. La réduction de la mortalité infantile est essentielle pour atteindre l'objectif 3 de Développement Durable, "Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges est essentiel pour le développement durable", qui comprend une cible spécifique pour la réduction de la mortalité infantile-

Cible 3.2: "D’ici à 2030, éliminer les décès évitables de nouveau-nés et d’enfants de moins de 5 ans, tous les pays devant chercher à ramener la mortalité néonatale à 12 pour 1 000 naissances vivantes au plus et la mortalité des enfants de moins de 5 ans à 25 pour 1 000 naissances vivantes au plus".

Investir dans la santé des enfants jette les bases d'une vie adulte en bonne santé.

L'amélioration de la survie des enfants a également une incidence sur les préférences concernant la taille de la famille. Les recherches montrent que les couples choisissent d'avoir des familles moins nombreuses lorsqu'ils savent que chaque enfant a de meilleures chances de survie. Et lorsque les parents ont moins d'enfants, ils sont mieux à même d'investir dans la santé, l'éducation et le bien-être de leurs enfants.

La transition vers des familles moins nombreuses favorise également une diminution de la population dépendante par rapport à la population en âge de travailler, ce qui fait progresser le pays dans sa transition démographique.

Un pays a plus de chances de réaliser un dividende de survie de l'enfant, mesuré par un taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans inférieur ou égal à 25 décès pour 1000 naissances vivantes, lorsque l'âge médian de la population atteint 29 ans.

Explorons la probabilité qu’un pays réalise le dividende de la survie de l’enfant.

Probabilité (%) d'atteindre le dividende de la survie de l'enfant par âge médian en/au

CHOISIR UN PAYS

Encadré pour chaque point de données
**
ARRÊT

Pays:

Année

ISF:

Âge médian:

Pourcentage de probabilité:

ÂGE MÉDIAN

INTERPRÉTATION DES DONNÉES: GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE

L'axe du bas (axe des X) indique l'âge médian de la population.

L'axe de gauche (axe des Y) indique le pourcentage de probabilité de réaliser le dividende de la survie de l'enfant.

La courbe sur le graphique a été générée statistiquement en utilisant les données historiques des pays qui ont atteint le dividende de la survie de l'enfant. Chaque point de la courbe indique l'année considérée, l'Indice Synthétique de Fécondité (ISF) pour la même année, l'âge médian de la population pour la même année, et le pourcentage de probabilité d'atteindre le dividende de la survie de l'enfant d'ici cette même année. La probabilité d'atteindre le dividende de la survie de l'enfant (mesurée en pourcentage) est basée sur l'âge médian. Plus la courbe s'élève, plus l'âge médian de la population augmente et plus la probabilité de de réaliser le dividende de la survie de l'enfant est élevée.

Lorsque nous observons l'année 2015, nous constatons que l’ISF de est de , que l'âge médian est de ans et que la probabilité d'obtenir le dividende de la survie de l'enfant est de %.

En 2030, nous voyons que l’ISF est de , l'âge médian est de et la probabilité d'obtenir le dividende de la survie de l'enfant a augmenté à %.

En 2050, l’ISF de , l'âge médian est de ans et la probabilité d'atteindre le dividende de la survie de l’enfant est de %. En d'autres termes, une fois que l'âge médian atteint ans, a % de chances de réaliser le dividende de la survie de l’enfant.

ne pourra atteindre le dividende de la survie de l’enfant que si l'indice synthétique de fécondité (ISF) du pays, ou le nombre moyen d'enfants qu'une femme aurait au cours de sa vie, continue à diminuer. Par conséquent, une diminution plus rapide de l'ISF pourrait accélérer la progression de vers l'atteinte du dividende de la survie de l’enfant.

DIVIDENDE DE L'ÉDUCATION

Dernier cycle de l'enseignement secondaire:

Taux de scolarisation au dernier cycle de l'enseignement secondaire supérieur ou égal à 60%.

L'éducation est l'un des vecteurs les plus puissants et les plus éprouvés du développement durable et elle est essentielle à la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

Lorsque les garçons et les filles ont accès à l'éducation, une croissance économique accélérée est possible. L'enseignement secondaire – en particulier pour les filles – permet de retarder le mariage et la première grossesse. Les femmes instruites sont également plus susceptibles de travailler en dehors du foyer, ce qui augmente la taille de la population active et le potentiel de développement économique.

L'amélioration de la scolarisation dans l'enseignement secondaire donne aux jeunes les compétences nécessaires pour rejoindre une population active mondiale compétitive et accélère la progression vers le dividende de la réussite scolaire.

Un pays a plus de chances d'atteindre un taux de scolarisation au dernier cycle de l'enseignement secondaire d'au moins 60 % lorsque l'âge médian de la population atteint 25 ans. Passer du taux de scolarisation à la réussite scolaire se fait plus tard dans la transition de la structure d’âge : Un pays a plus de chances d'atteindre un taux de réussite scolaire au dernier cycle de l'enseignement secondaire supérieur ou égal à 60 % chez les jeunes adultes à l'âge médian de 31 ans.

Explorons la probabilité qu’un pays réalise le dividende de l'éducation.

Probabilité (%) d'atteindre le dividende de l'éducation par âge médian en/au:

CHOISIR UN PAYS

INTERPRÉTATION DES DONNÉES: GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE
**
ARRÊT
  • Scolarisation au dernier cycle de l'enseignement SECONDAIRE
  • Réussite scolaire

Pays:

Année:

ISF:

Âge médian :

Pourcentage de probabilité :

ÂGE MÉDIAN

INTERPRÉTATION DES DONNÉES: GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE.

L'axe du bas (axe des X) indique l'âge médian de la population.

L'axe de gauche (axe des Y) indique le pourcentage de probabilité de réaliser le dividende de l'éducation.

Les courbes sur le graphique ont été générées statistiquement en utilisant les données historiques des pays qui ont atteint le dividende de l'éducation. Il y a deux courbes, l'une pour l'atteinte d'un taux de scolarisation au dernier cycle de l'enseignement secondaire d'au moins 60 %, et l'autre pour l'atteinte d'un taux de réussite au dernier cycle de l'enseignement secondaire d'au moins 60 %. Chaque point de la courbe indique l'année considérée, l'indice synthétique de fécondité (ISF) pour la même année, l'âge médian de la population pour la même année, et le pourcentage de probabilité d'atteindre le dividende l'éducation d'ici cette même année. La probabilité d'atteindre le dividende de l'éducation (mesurée en pourcentage) est basée sur l'âge médian. Plus la courbe s'élève, plus l'âge médian de la population augmente et plus la probabilité de de réaliser le dividende de l'éducation est élevée.

Lorsque nous observons la courbe du taux de scolarisation pour l'année 2015, nous constatons que l’ISF de est de , que l'âge médian est de ans et que la probabilité d'obtenir le dividende de l'éducation est de %.

En 2030, nous voyons que l’ISF est de , l'âge médian est de et la probabilité d'obtenir le dividende de l'éducation a augmenté à %.

En 2050, l’ISF de est de , l'âge médian est de ans et la probabilité d'atteindre le dividende de l'éducation est de %. En d'autres termes, une fois que l'âge médian atteint ans, a % de chances de réaliser le dividende de l'éducation.

ne pourra atteindre le dividende de l'éducation que si l'indice synthétique de fécondité (ISF) du pays, ou le nombre moyen d'enfants qu'une femme aurait au cours de sa vie, continue à diminuer. Par conséquent, une diminution plus rapide de l'ISF pourrait accélérer la progression de vers l'atteinte du dividende de l'éducation.

DIVIDENDE DE L'ÉCONOMIE

Revenu par habitant:

Atteinte du statut de pays à revenu intermédiaire-supérieur.

Une population en bonne santé et instruite génère une population active productive qui contribue directement à l'augmentation de la richesse et à la réduction de la pauvreté.

Lorsque les familles utilisent la contraception parce qu'elles choisissent d'avoir moins d'enfants, elles ont un revenu disponible plus important et sont en meilleure position pour épargner et investir. Ce cycle renforce l'économie et aide les familles à sortir de la pauvreté.

Lorsque les gouvernements mettent en œuvre des politiques économiques solides qui attirent les investissements étrangers, favorisent les produits fabriqués localement et répondent aux besoins en matière d'emploi d'une population active croissante, cela constitue une base solide pour une croissance économique rapide.

La réduction du ratio population non active /population en âge de travailler, associée à des investissements stratégiques qui stimulent l'économie, permettra à un pays de progresser dans sa transition démographique, de réaliser un dividende lié au revenu et d'obtenir le statut de pays à revenu intermédiaire-supérieur.

Bien que les pays puissent atteindre le statut de revenu intermédiaire-inférieur au début de la transition de la structure par âge (Revenu National Brut - RNB par habitant compris entre 1 026 et 4 035 dollars), la réalisation d'un dividende lié au revenu par habitant pour atteindre le statut de revenu intermédiaire-supérieur (RNB par habitant compris entre 4 036 et 12 475 dollars) a davantage de probabilité de survenir plus tardivement dans la transition de la structure par âge, à un âge médian de 31 ans.

Explorons la probabilité qu’un pays réalise le dividende lié au revenu par habitant.

Probabilité (%) d'atteindre le dividende lié au revenu par habitant par âge médian en/au:

CHOISIR UN PAYS

Encadré pour chaque point de données
**
ARRÊT
  • REVENU INTERMEDIAIRE-INFÉRIEUR
  • REVENU INTERMEDIAIRE-SUPÉRIEUR

Pays:

Année:

ISF:

Âge médian:

Pourcentage de probabilité:

ÂGE MÉDIAN

INTERPRÉTATION DES DONNÉES: GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE

L'axe du bas (axe des X) indique l'âge médian de la population.

L'axe de gauche (axe des Y) indique le pourcentage de probabilité de réaliser le dividende lié au revenu par habitant.

Les courbes sur le graphique ont été générées statistiquement en utilisant les données historiques des pays qui ont atteint le dividende lié au revenu par habitant. Il y a deux courbes, l'une pour l'atteinte du statut de pays à revenu intermédiaire -inférieur, et l'autre pour l'atteinte du statut de pays à revenu intermédiaire -supérieur. Chaque point de la courbe indique l'année considérée, l'indice synthétique de fécondité (ISF) pour la même année, l'âge médian de la population pour la même année, et le pourcentage de probabilité d'atteindre le dividende lié au revenu par habitant d'ici cette même année. La probabilité d'atteindre le dividende lié au revenu par habitant (mesurée en pourcentage) est basée sur l'âge médian. Plus la courbe s'élève, plus l'âge médian de la population augmente et plus la probabilité de de réaliser le dividende lié au revenu par habitant est élevée.

Lorsque nous observons la courbe pour l'année 2015, nous constatons que l’ISF de est de , que l'âge médian est de ans et que la probabilité d'obtenir le dividende lié au revenu par habitant est de %.

En 2030, nous voyons que l’ISF est de , l'âge médian est de et la probabilité d'obtenir le dividende lié au revenu par habitant a augmenté à %.

En 2050, l’ISF de est de , l'âge médian est de ans et la probabilité d'atteindre le dividende lié au revenu par habitant est de %. En d'autres termes, une fois que l'âge médian atteint ans, a % de chances de réaliser le dividende lié au revenu par habitant.

ne pourra atteindre le dividende lié au revenu par habitant que si l'indice synthétique de fécondité (ISF) du pays, ou le nombre moyen d'enfants qu'une femme aurait au cours de sa vie, continue à diminuer. Par conséquent, une diminution plus rapide de l'ISF pourrait accélérer la progression de vers l'atteinte du dividende lié au revenu par habitant.

DIVIDENDE DE LA STABILITÉ POLITIQUE

Dividende de la stabilité politique

Risque de conflit civil pendant cinq ans

Les pays avec une structure démographique jeune sont très exposés au risque de conflit civil, un type de violence qui se produit lorsque les forces d'opposition aspirent à changer le système politique ou à remplacer le gouvernement central.

Pour réduire le risque de conflit civil, les pays peuvent promouvoir des programmes et des politiques qui font progresser la transition démographique, par exemple en offrant aux jeunes hommes et femmes davantage de possibilités d'éducation, en particulier dans l'enseignement secondaire.

L'enseignement secondaire peut tempérer le risque de conflit armé souvent lié à une population jeune importante. Il peut également retarder le premier mariage et la première grossesse des jeunes femmes et, par conséquent, réduire la fécondité et contribuer à modifier la structure des âges.
En offrant des possibilités d'éducation et d'emploi, les pays à population jeune peuvent continuer à progresser dans leur transition démographique et obtenir le dividende de la stabilité politique.

La probabilité qu'un pays connaisse un conflit civil varie en fonction de son histoire – que le conflit ait été absent, intermittent ou persistant au cours des quatre dernières années. Un pays qui a récemment vécu un conflit intermittent a plus de chances d'obtenir un dividende de la stabilité politique et d'être exempt de conflit civil pendant au moins cinq années consécutives lorsque l'âge médian de la population est de 27 ans.

Explorons la probabilité qu’un pays réalise le dividende de la stabilité politique.

Probabilité (%) d'atteindre le dividende de la stabilité politique par âge médian en/au:

CHOISIR UN PAYS

INTERPRÉTATION DES DONNÉES: GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE
**
ARRÊT
  • ABSENCE DE CONFLIT
  • CONFLIT INTERMITTENT
  • CONFLIT PERSISTANT

Pays:

Année:

ISF:

Âge médian:

Pourcentage de probabilité:

ÂGE MÉDIAN

INTERPRÉTATION DES DONNÉES: GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE

L'axe du bas (axe des X) indique l'âge médian de la population.

L'axe de gauche (axe des Y) indique le pourcentage de probabilité de réaliser le dividende de la stabilité politique.

Les courbes sur le graphique ont été générées statistiquement en utilisant les données historiques des pays qui ont atteint le dividende de la stabilité politique. Chaque point de la courbe indique l'année considérée, l'indice synthétique de fécondité (ISF) pour la même année, l'âge médian de la population pour la même année, et le pourcentage de probabilité d'atteindre le dividende de la stabilité politique d'ici cette même année. La probabilité d'atteindre le dividende de la stabilité politique (mesurée en pourcentage) est basée sur l'âge médian. Plus la courbe s'élève, plus l'âge médian de la population augmente et plus la probabilité de de réaliser le dividende de la stabilité politique est élevée.

Lorsque nous observons la courbe pour l'année 2015, nous constatons que l’ISF de est de , que l'âge médian est de ans et que la probabilité d'obtenir le dividende de la stabilité politique est de %.

En 2030, nous voyons que l’ISF est de , l'âge médian est de et la probabilité d'obtenir le dividende de la stabilité politique a augmenté à %.

En 2050, l’ISF de est de , l'âge médian est de et la probabilité d'atteindre le dividende de la stabilité politique est de %. En d'autres termes, une fois que l'âge médian atteint , a de chances de réaliser le dividende de la stabilité politique.

ne pourra atteindre le dividende de la stabilité politique que si l'indice synthétique de fécondité (ISF) du pays, ou le nombre moyen d'enfants qu'une femme aurait au cours de sa vie, continue à diminuer. Par conséquent, une diminution plus rapide de l'ISF pourrait accélérer la progression de vers l'atteinte du dividende de la stabilité politique.

Progresser

La transition démographique, lorsqu'un pays passe de taux de natalité et de mortalité élevés à des taux de natalité et de mortalité plus faibles, et le changement de la structure par âge de la population qui en résulte, sont essentiels pour réaliser chacun des quatre dividendes. Pour ce faire, les gouvernements doivent d'abord s'efforcer d'améliorer la survie des enfants et de réduire la fécondité en favorisant la planification et l'espacement des naissances par le biais de la planification familiale volontaire.

Cependant, si la survie des enfants s'est améliorée dans nombre de pays parmi les moins développés, la baisse de la fécondité a été lente. Des millions de femmes ont plus d'enfants qu'elles ne le souhaitent. Si les tendances actuelles se poursuivent, la taille importante de la population jeune par rapport à la population en âge de travailler retardera l'ensemble des quatre dividendes démographiques.

La baisse des taux de fécondité et le changement de la structure par âge de la population constituent une première étape essentielle pour obtenir un dividende démographique. Plus de 214 millions de femmes dans le monde veulent retarder et espacer leurs grossesses, mais n'utilisent pas de méthode de contraception moderne. Répondre à ce besoin permettra d'améliorer leur bien-être et de soutenir la transition démographique.

Les pays doivent fournir aux femmes des informations et des services de planification familiale volontaire. Le planning familial aide les couples à atteindre la taille de famille souhaitée et contribue à l'amélioration de la santé des enfants en favorisant un espacement salutaire des grossesses.

Avec les bons investissements dans tous les secteurs, y compris la transformation de la structure d'âge de la population, les pays peuvent augmenter la probabilité de réaliser chaque bénéfice tout au long de la transition démographique et, en fin de compte, exploiter les bénéfices d'un dividende démographique complet.

L'ÉDUCATION
LA SANTÉ
LA STABILITÉ POLITIQUE
L'ÉCONOMIE